Jean-Pierre Ranger, réponse à la ministre Dominique Vien

Gouvernements, Dossiers Spéciaux · · Commenter

Jean-Pierre Ranger, président du Parc Safari partage sa réflexion sur le modèle d'affaires et la gouvernance tel que demandé par la ministre Dominique Vien. Comme Jean-Pierre Ranger, TourismExpress vous invite à nous transmettre vos suggestions pour améliorer le modèle d’affaires du tourisme à louisrome@tourismexpress.com.
 



Jean-Pierre RangerVoici des positions à prendre …par les privés.

1 - Le modèle d’affaire de l’industrie touristique du Québec doit s’appuyer sur la recherche fondamentale faite auprès des touristes étrangers en visite au Québec.
« Clarity is the doorbell that opens the door to Truth. »

2 - Le modèle de développement des infrastructures touristiques doit prendre en considération la rentabilité, la pérennité, le potentiel de croissance de la fréquentation ainsi que des recettes. Référence : le modèle économique proposé par Harrison Price Ph D, dans « Walt’s Revolution by the numbers » devrait être utilisé pour confirmer le bien fondé des investissements de l’État et des privés.

3 - Rôles du Ministère :

  • Maître d’œuvre de la recherche fondamentale permanente : elle couvre de janvier à décembre, puise des données dans chaque région et porte sur la satisfaction des touristes. Référence : Une équipe de chercheurs dirigés par Fr Bédard Ph D. (UQAM-ESG) a jeté les bases d’une telle recherche. L’UQAM peu prendre la direction de ce projet.
  • Établir les règles ainsi qu’un modèle de gérance pour les offices et associations touristiques subventionnées.
  • Utiliser 50% et distribuer aux régions 50%, la taxe d’hébergement.
  • Appuyé par la recherche, gérer les investissements promotionnels hors Québec en coopération avec les acteurs régionaux.
  • Partage des coûts (TQ / ATR / Partenaires privés) pour les stratégies hors Québec.
  • La promotion intra Québec est la prérogative des ATR et Offices.


4 - Enjeux qui entravent le développement de nos entreprises.

  • Réseau routier incomplet. Signalisation, routière et touristique, déficiente. 
  • La loi sur la protection du territoire agricole.
  • Iniquité dans le traitement des entreprises privés et des OBNL.
  • Absence de capitaux patients (à bas taux d’intérêts : ie : Suisse)
  • Bâtir la marque « QUÉBEC ».


Ne pas changer de thème à chaque changement d’agence de pub …
MAIS « Développer une approche destination Québec » pour mettre en valeur nos produits touristiques de manière coordonnée sur l’ensemble du territoire et limiter les incohérences créer par des divisions géographiques administratives qui n’ont pas de sens pour le visiteur. Le compétiteur n’est pas la région voisine, mais plutôt le reste de la planète.

« Notre Société doit partager une vision commune des enjeux de l’industrie touristique sans quoi nous échouerons à relever le défi que pose les nouvelles destinations. »

Soumis respectueusement par J-P Ranger, Président, Parc Safari.
Le 19 octobre, 2014

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 20 mai 2019

  • Tourisme Baie-James - Isabelle Milord
  • Groupe Voyages Québec - Angelina Miconiatis
  • Alliance de l’industrie touristique du Québec - Jean-Philippe Bastien, Catherine Blanchette, Manon Blanchet, Anne-Hélène Couturier
  • Raymond Chabot Grant Thorton - Véronique Boucher

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations