Inscrire le fjord sur la liste indicative canadienne du patrimoine mondial en vue d'une reconnaissance par l'UNESCO

Associations, Gouvernements, Campagne électorale · · Commenter

Élections fédérales 2015Préfets et chefs autochtones joignent leurs voix aux porte-paroles du comité de reconnaissance du fjord du Saguenay dans un appel aux candidats des circonscriptions fédérales qui bornent le Saguenay, afin qu'ils appuient officiellement le projet d'inscrire le fjord sur la liste indicative canadienne du patrimoine mondial en vue d'une éventuelle reconnaissance par l'UNESCO : un projet rassembleur ne comportant que des bénéfices, et qui pourtant fait du surplace.

Il faut savoir que pour soumettre une proposition d'inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, un site canadien doit d'abord être inscrit sur la liste indicative canadienne du patrimoine mondial, et que seul le gouvernement fédéral détient l'autorité d'inscrire ou non les sites proposés sur cette liste. Or, à ce jour, Ottawa n'a pris aucune décision quant à l'ouverture de la liste indicative du Canada, laquelle devait pourtant être ouverte en 2014. Les préfets des MRC Fjord-du-Saguenay, Charlevoix-Est et Haute-Côte-Nord, ainsi que les chefs des Premières Nations innues de Mashteuiatsh, Essipit et Pessamit, qui tenaient aujourd'hui un point de presse conjoint à Québec, incitent donc les chefs des partis fédéraux à prendre eux aussi position dans ce dossier.

Unanimité régionale
« L'invitation que nous lançons aux chefs des partis fédéraux est de recommander l'ouverture de la liste indicative du Canada afin que notre projet d'inscription puisse suivre son cours, » dit Gérald Savard préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay. « Quant aux candidats, nous leur demandons d'appuyer la candidature du fjord sur la liste indicative lorsque celle-ci sera enfin ouverte, dit Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est. » « S'il est un projet qui rallie l'ensemble des intervenants régionaux, c'est bien celui-là, affirme Martin Dufour, chef de la Première Nation des Innus Essipit : il ne requiert pas d'investissement majeur et ne comporte que des bénéfices sur le plan d'une éventuelle visibilité internationale du fjord ainsi qu'en matière de tourisme et de protection du milieu naturel ».

Un fjord innu
Quant aux chefs des communautés innues, Martin Dufour d'Essipit, René Simon de Pessamit et Gilbert Dominique de Mashteuiatsh, ils ont annoncé la parution prochaine d'un très beau livre intitulé Le Pitchitaouichetz (Saguenay) ou La porte du pays innu, édité par le Conseil des Innus Essipit. L'ethnologue Florence Parcoret y fait la démonstration historique que le fjord du Saguenay est partie intégrante du patrimoine culturel de toute la nation innue et qu'il représente à lui seul un paysage patrimonial mondial d'exception. Le lancement aura lieu au mois d'octobre, à la Ferme 5 Étoiles de Sacré-Cœur-sur-le-fjord-du-Saguenay.

Source : Conseil de la Première Nation des Innus ESSIPIT

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations