Immobilisations des aéroports régionaux - Des investissements de 400 M$ nécessaires

Investissements, Transports · · Commenter

Les aéroports régionaux du Québec nécessitent des investissements en immobilisations sur cinq ans totalisant près de 400 millions $. Tel est le principal constat d'une étude réalisée à l'initiative de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

À eux seuls, les aéroports exploités par les municipalités et les MRC présentent des besoins financiers de 232 millions $ pour la même période, soit près de 60 % de l'ensemble des aéroports. Les priorités d'investissements sont variées, et touchent tant au maintien et au développement des pistes, des voies de circulation et des aires de stationnement, côté air et côté terre (131,4 millions $), aux bâtiments (51,7 millions $) qu'à l'acquisition et à la réfection d'équipements de service, de sécurité, d'entretien et d'accueil (48,9 millions $).

« Les aéroports constituent des outils indispensables de développement économique pour les régions et doivent être perçus comme des opportunités et non pas comme des sources de dépenses. Ainsi, il est essentiel qu'ils disposent de la marge de manœuvre nécessaire pour jouer pleinement leur rôle de moteurs économiques », a déclaré le président de l'UMQ et maire de Sherbrooke, monsieur Bernard Sévigny.

« Cette étude démontre clairement que les programmes gouvernementaux doivent être revus et bonifiés. Chaque aéroport a son importance stratégique, géographique ou de niche. Il est donc primordial que chacun d'entre eux soit utilisé à son plein potentiel, au bénéfice des communautés desservies », a pour sa part indiqué monsieur Daniel Côté, président du Comité sur les aéroports régionaux de l'UMQ et maire de Gaspé.

L'étude sur les besoins en immobilisations des aéroports régionaux au Québec est disponible sur le site Web de l'Union.

Rappelons que cette initiative s'inscrit dans la volonté du président Sévigny d'élaborer un plan économique pour les régions et fait suite à la Conférence municipale sur l'avenir du transport aérien en région de l'UMQ, tenue à Lévis le 1er décembre dernier. 

LA VOIX DES GOUVERNEMENTS DE PROXIMITÉ

Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d'exercer, à l'échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 80 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d'affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Source: Union des municipalités du Québec  

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations