GLF 2017: La Chine s'est réveillée... deux experts décryptent l'impact sur l'hôtellerie mondiale

Hébergement, International, À l'agenda · · Commenter

Shangzhi Zhang et David Baverez apporteront deux points de vue complémentaires, un regard de l’intérieur du pays par un acteur chinois familier des arcanes du pouvoir et du fonctionnement de l’économie nationale; et celui d’un investisseur occidental vivant à Hong Kong au plus près des grandes entreprises et investisseurs institutionnels qui ont décidé de s’affranchir des frontières de l’empire du Milieu pour marquer leur influence mondiale.

L'ouverture espérée du marché chinois aux enseignes internationales est-elle effective? Le raz de marée des investisseurs chinois dans les groupes occidentaux peut-il être contenu?

Shangzhi Zhang, parfaitement bilingue, a été sollicité par le groupe Accor pour être son représentant en Chine jusqu’en 2008. Il a ensuite fondé sa propre entreprise hôtelière Tianjin Amis Hotel Management. Plus récemment, il est entré au board du China Lodging Group. Il cumule cette double approche « étatique » pendant ses longues années dans les lieux du pouvoir chinois, et « entrepreneuriale » au contact de grands groupes hôteliers.

David Baverez, acteur autant que fin observateur du développement de l’économie chinoise, a rassemblé sa perception et ses expériences du modèle chinois dans un premier ouvrage « Génération Tonique », paru en 2015, sous-titré : L’Occident est complètement à l’Ouest ! David Baverez observe les suites de trois révolutions concomitantes, celle de la mondialisation qui a démultiplié le nombre d’acteurs économiques, celle de l’énergie et celle des technologies de l’information. Éditorialiste pour le journal L’Opinion et pour Les Echos, il a en préparation un nouvel ouvrage sur la Chine et sa puissance d’investissement.

Un rendez-vous incontournable, le mardi 11 avril à 11h en introduction au Forum stratégique, qui réunira les dirigeants des groupes hôteliers en partie concernés par les mêmes questions.

L'article complet

Source: Hospitality ON

Twitter

Nominations

Bruno Leclaire nommé chef de la direction des systèmes d'information de Transat

Transat annonce la nomination de Bruno Leclaire au poste de chef de la direction des systèmes d'information (DSI) et des solutions numériques, avec effet le 1er novembre. M. Leclaire succèdera à Michel Bellefeuille, qui occupait cette fonction depuis huit ans et qui prendra une retraite active le 31 décembre prochain.

Bruno Leclaire s'est joint à Transat en 2015 en tant que vice-président, Commerce électronique et chef, Solutions numériques. À ce titre, il est en charge de la stratégie numérique de Transat, y compris la distribution en ligne B2C, la gestion de la relation client (CRM), le marketing en ligne et la mobilité. Le cumul de ses fonctions actuelles et de ses nouvelles responsabilités à la DSI amènera M. Leclaire à piloter l'ensemble des grands projets technologiques de la Société.

Après avoir co-fondé Jobboom en 2000, Bruno Leclaire a occupé divers postes de direction, notamment chez Transcontinental et Québecor Média, ce qui lui a permis de développer une vaste expérience en technologies numériques et en commerce électronique.

M. Leclaire détient un baccalauréat en technologie de l'information à l'Université de Sherbrooke.

Voir toutes les nominations