Fondation 24 h Tremblant: la charité qui coûte cher

Économie, Marketing · · Commenter

Les promoteurs du 24 h Tremblant affirment que le populaire événement constitue un modèle en matière de philanthropie sportive. L'étude des états financiers de la fondation responsable révèle cependant qu'une part substantielle des revenus générés est absorbée par les dépenses nécessaires à sa tenue. Au point de susciter les critiques d'une ONG spécialisée, qui remet en question l'efficacité de cette approche pour récolter des fonds.

Le 24 h Tremblant constitue-t-il, comme l'affirment les promoteurs de l'événement, un modèle à suivre en matière de philanthropie ? Ou une manière inefficace de récolter des fonds pour venir en aide aux jeunes dans le besoin ?

Pour la directrice de Charity Intelligence, Kate Bahen, qui se spécialise dans l'analyse de la performance financière des organismes de bienfaisance, la réponse ne fait pas de doute.

Mme Bahen juge que les frais d'administration et les dépenses requises pour l'organisation de l'événement font en sorte qu'environ 50 cents sur chaque dollar de don reçu sont ultimement reversés à des organisations de bienfaisance bénéficiaires.

La Fondation 24 h Tremblant se retrouve sur ce plan dans une zone jugée « déraisonnable » par Charity Intelligence.

Les frais administratifs, de l'ordre de 4 %, ne posent pas de problèmes, mais les dépenses engagées pour la tenue de l'événement sont beaucoup trop élevées, juge Mme Bahen.

La Fondation 24 h Tremblant affirme que la méthodologie utilisée par Charity Intelligence est erronée et rejette catégoriquement ses conclusions.

Pierre Rodrigue, un des administrateurs indépendants siégeant au conseil de la fondation, affirme que l'organisation remet à des organismes de bienfaisance ciblés plus de 70 cents pour chaque dollar de don reçu.

La différence importante entre les résultats calculés par la fondation et ceux de Charity Intelligence découle surtout de la manière dont sont considérées les commandites recueillies dans le cadre de l'événement. La Fondation 24 h Tremblant estime qu'elles doivent être exclues du calcul permettant d'évaluer le pourcentage de dons reversés, ce qui tend à faire augmenter le résultat.

Le producteur exécutif du 24 h Tremblant, Simon St-Arnaud, note que les entreprises qui s'y associent à titre de commanditaires savent que l'argent versé ne constitue pas un don et doit servir à couvrir les dépenses engagées pour tenir l'événement. « C'est un échange commercial », affirme-t-il en relevant que les firmes concernées obtiennent une visibilité prisée.

Lire l'article complet

Source: La Presse

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations