Événements Attractions Québec, Secret des Leaders: entrevue avec Gilles Ste-Croix, conseiller artistique, cofondateur du Cirque du Soleil, Festival de Cirque des Îles

Festivals et évènements, Grandes Entrevues · · Commenter

En juillet dernier, Le Festival de Cirque des Îles tenait sa première édition. L’événement a réussi le pari de rassembler le grand public, les familles, jeunes et moins jeunes, pour une semaine circassienne haute en couleurs où la communauté des Îles de la Madeleine et de nombreux touristes ont pu vivre une expérience à la fois ludique et originale. Tout ça grâce à une programmation riche et diversifiée, composée de spectacles d’artistes de cirque professionnels d’ici et d’ailleurs, d’ateliers d’initiation aux arts du cirque ainsi que par le biais de nombreuses activités participatives, accessibles à tous.

Lors des Prix excellence tourisme 2019, vous avez remporté le prix « Initiative en innovation et développement de l’offre » dès la 1re édition de votre festival! Quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui seraient tentés de se lancer dans une expérience similaire ?

Chaque expérience est unique! Il faut avoir de l’audace, rassembler une équipe et surtout savoir intégrer l’événement au sein d’une communauté. Le festival est un produit touristique mais sans la population locale, il n’y aurait pas d’événement. Nous avons pris modèle sur le Festival en chanson de Petite Vallée dont le succès, depuis plus de 30 ans, repose en grande partie sur la communauté.

Avant de nous lancer, nous avons donc sondé notre marché (Îles de la Madeleine). Notre constat était que beaucoup d’enfants y font du cirque et que cette thématique intéresserait la communauté :  la population représentait 50% des visiteurs de l’événement!

Autre conseil : le bénévolat. Sur un mois, nous avons eu pas moins de 250 bénévoles qui ont œuvré à la réussite de cette 1re édition. Nombre d’entre eux étaient issus de la communauté des Îles, mais nous avons également pu bénéficier de l’aide de touristes de passage. Leur aide a été précieuse et indispensable.

Quelle a été votre démarche pour aboutir au lancement d’un festival de cirque avec une programmation riche et diversifiée d’une semaine ?

La culture circassienne est bien ancrée aux Îles de la Madeleine. Une école de cirque y existe depuis 10 ans, des artistes du Cirque du Soleil viennent aussi de cette région. Deux des membres fondateurs du Cirque Éloize sont originaires des Îles de la Madeleine.

Naturellement, nous avons choisi de faire rayonner et connaître les Îles grâce à cet art permettant ainsi de rendre le cirque visible en dehors de Québec et Montréal.

L’engagement et la diversification des compétences des membres du CA en ont fait une équipe forte et enthousiaste, qui a permis au projet de festival de cirque de jouir d’une grande crédibilité dès son origine, permettant ainsi d’obtenir plus facilement l’appui du milieu.

Le projet a abouti, en quelques mois seulement, mais pour cela nous avons entrepris de nombreuses démarches :

  • auprès de l’école de cirque,
  • de la municipalité,
  • d’autres événements!

Grâce à la TOHU et Montréal complètement cirque, nous avons pu bénéficier de leurs conseils et bons avis, notamment sur la recherche d’artistes et de partenaires.

Le résultat de l’événement a été à la hauteur de nos espérances : 4 000 billets vendus sur 4 jours et de belles rencontres entre les enfants et les professionnels du secteur!

Quels seraient les défis et les embûches auxquels prêter attention lorsqu’on se lance dans l’organisation d’un nouveau festival ?

Le principal défi reste le financement!

La 1re année, il n’y aucune subvention pour les festivals, car il reste difficile de convaincre qu’il va se tenir et qu’il pourra perdurer. Solliciter son réseau, présenter son projet nous a alors grandement aidés, car nous avons pu obtenir des aides (dons, commandites, financement…) de l’ATR, de la municipalité, etc. 

Il faut aussi rester réaliste! Concrètement, il faut accepter qu’en année 1 votre festival soit en déficit. L’objectif est alors, de rendre ce déficit le plus petit. Aussi, que l’année 2 sera encore plus difficile. Nous allons travailler à consolider notre formule tout en enrichissant la programmation d’une journée.

Dès votre 1re édition, vous avez rejoint le réseau d’Événements Attractions Québec. Quelles forces avez-vous pu tirer de ce réseau?

Comme pour tout événement, il nous est paru indispensable d’appartenir à un réseau. En adhérant à Événements Attractions Québec, nous avons eu ce sentiment de rejoindre un réseau sur lequel s’appuyer maintenant et aussi dans l’avenir, tout en bénéficiant de nombreuses ressources disponibles sur le site web d’ÉAQ dont, entre autres, Le Guide de l’Organisateur.

Propos recueillis par Émilie Laurent, chef des services aux membres d’Événements Attractions Québec.


À propos d’Événements Attractions Québec

Respectivement fondés en 1975 et 1992, Festivals et Événements Québec et la Société des Attractions Touristiques du Québec sont deux organismes à but non lucratif qui œuvrent désormais sous la marque conjointe Événements Attractions Québec. Ils ont pour mission de concerter, représenter et soutenir les attractions touristiques, les festivals et les événements en une communauté dynamique et innovante pour contribuer pleinement à la vitalité des régions du Québec.


En savoir plus sur Gilles Ste-Croix

Pionnier et cofondateur du Cirque du Soleil, Gilles Ste-Croix est le maître artisan de spectacles qui ont marqués l’imaginaire de centaines de millions de spectateurs à travers le monde. Aujourd’hui concepteur artistique indépendant, il continue de créer des spectacles originaux qui poussent les limites de la présentation des arts circassiens tant au Québec qu’à l’étranger. Il appuie aussi le développement de jeunes talents par des projets innovateurs comme le Circo de los Ninos au Mexique et le Festival de Cirque des Iles.