Et si on devenait tous danois, à fond pour le Localhood

International · · Commenter

Bonjour à tous, et si on parlait politique… nannnnn j’déconne ! Pierre Eloy qui parle de politique, c’est un peu comme confier un A380 à Ludovic Dublanchet qui ne connaît pas sa gauche de sa droite (je parle des mains)… ne lui dites pas. 

Mais quelle introduction digne des meilleurs journalistes (de BFM ou Picsou Magazine), oui j’ai parlé de moi à la troisième personne comme quand le Roi Soleil. Pas étonnant quand mon court mais intense billet du jour commence avec ça : 

Le Danemark est décidément un pays à observer et on est plutôt synchro avec le petit jeune qui va monter dans le tourisme s’il continue comme ça, ce monsieur F. Gaillard qui nous a proposé un article de fond et de réflexion sur ce que doit/peut être une Destination et un DMO. Cela fait un moment que nous l’avions dans les cartons, mais après l’article de François, le timing est parfait pour vous présenter la réflexion de fond engagée par Copenhague dans des thématiques que j’adore : Le LOCAL et la Réflexion COLLECTIVE. 

Cet article sera court, car je ne vais pas paraphraser ni l’excellent site anglophone DestinationThink (voir le billet), ni le site officiel de la présentation de la stratégie 2020 de Copenhague (juste top à voir). Je vais juste mettre en lumière certains éléments et vous laisserai le plaisir de prendre le temps, vraiment prendre le temps de lire et de discuter autour de cette stratégie. J’en suis tellement convaincu, quel pied de lire une stratégie posée sur l’implication des locaux, la co-existence entre voyageurs et locaux. 

DES DESTINATIONS QUI SE RETROUVENT SUR DES VALEURS

J’ai la chance de faire un métier plutôt sympa qui m’embarque seul ou avec des potes de cerveaux dans des destinations qui se posent toutes la même question, pas exclusive, mais récurrente avec un champ lexical qui tourne autour du Sens, de la Confiance, de « l’après-marketing-grande-gueule » (ça c’est moi qui le dit), de l’Expérience (ou plutôt du Moment partagé ! ), du Travailler ensemble et du « Créateur de Lien » comme aime le qualifier ma pote de cerveau, Sophie Moreau.

Passer de Montréal à La Réunion avec un arrêt minute à Lyon juste après l’Abitibi-Témiscamingue (allez-y, dites le d’un coup sans vous planter) et Shawinigan, tout cela en 4 semaines vous donne un réel aperçu de la profondeur de ces réflexions sur le développement touristique des années à venir pour des destinations qui ont une histoire, un décor mais surtout des cultures, des locaux, des gens qui « ont la chance de vivre ici toute l’année » pour les voyageurs qui profitent de ces destinations.

Retrouver de la conviction, créer avec ses tripes et son coeur, réinventer la surprise, provoquer la Rencontre avec des tronches locales et créer des souvenirs, tout cela dans un climat de Confiance… voilà un bout de convictions partagées ces dernières semaines et qui résonnent en lisant la stratégie de Copenhague.

Lire la suite

Source: e-tourisme.info

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations