Et alors, Burning Man?

International, Festivals et évènements · · Commenter

Je reviens tout juste d’un voyage dans l’Ouest américain, un road trip pas banal qui a culminé par ma participation au mythique événement Burning Man. Vous connaissez? Pendant une semaine, 70 000 personnes se retrouvent au coeur d’un désert, pour y monter un village éphémère à Black Rock City, au Nevada. Pour faire quoi, au juste?

Regardez cette vidéo pour un aperçu, un teaser

Car voilà, Burning n’est pas un festival, contrairement à ce qu’on véhicule trop souvent dans les médias traditionnels. On n’y retrouve pas de programmation formelle, ni un line-up d’artistes ou groupes musicaux. Ce n’est ni Coachella, ni Bonaroo, ni Glastonburry, ni Osheaga. Certains le comparent à Woodstock? Pour le côté flower power, drogues et campements dans un certains chaos organisé, peut-être… Mais là encore, Woodstock proposait une programmation avec des artistes, sur scène, et une foule passive, devant. Rien de tel à Burning Man.

Alors pourquoi parle-t-on autant de cet événement? D’abord et avant tout pour ses extrêmes:

  • On ne parle pas d’un party de 24 heures ou d’un long weekend, mais bien une semaine complète!
  • L’événement se tient dans un milieu hostile, au milieu du désert, sans accès à l’eau ni électricité – à moins d’avoir une génératrice, bien sûr.
  • Il fait entre 35 et 40 degrés Celsius le jour, avec des soirées parfois très fraîches (autour de 10C).
  • On cotoie des gens nus qui marchent ou se baladent à vélo. L’instant suivant on croise une petite famille et plus loin, un couple gai qui s’embrasse gentiment…
  • On propose des étirements de yoga et techniques de méditation le matin… puis on danse sans limite durant toute la nuit.
  • La police et les forces de l’autorité sont bien présentes sur place, on remarque l’accès facile aux premiers soins, le respect des limites de vitesse sur le site. Pourtant, on remarque aussi l’alcool et bien des substances interdites qui circulent avec facilité…

Bref, Burning Man est un lieu d’extrêmes et de contradictions, mais c’est aussi et surtout ce qui fait son charme.

Cliquez ici pour lire la suite

Source: Frédéric Gonzalo

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations