Entrevue avec Benoît Deshaies: Investissement Québec investit plus de 40 M$ pour soutenir les entreprises touristiques

Investissements · · Commenter

Le tourisme est un secteur d’activité qui peut parfois effrayer les banques, même s’il affiche une belle croissance au Québec. Considérés comme des investissements risqués à cause notamment de la saisonnalité et de la météo, certains porteurs de projets se voient refuser l’accès à des prêts. Dans ce contexte, le ministère du Tourisme, en partenariat avec Investissement Québec, a lancé, il y a plus de 4 ans, le PADAT (Programme d’appui au développement des attraits touristiques). 54 projets ont été sectionnés depuis sa création et chacun a obtenu des financements compris entre 150 000$ et 2 M$. La valeur de ces investissements a produit des projets touristiques d’une valeur de près de 221 millions de dollars. Fort du succès de ce programme, le ministère a décidé de le reconduire pour une période de 5 ans, soit jusqu’en 2022, tout en assouplissant quelques critères d’admissibilité. Le tourisme étant un moteur clé pour l’économie des régions, l’hôtellerie sera bientôt éligible à ce financement, ainsi que les projets liés à l’agrotourisme.

Benoit Deshaies, Directeur de la division Tourisme chez Investissement Québec, a offert a TourismExpress une entrevue pour bien comprendre le fonctionnement, les enjeux et l’avenir du PADAT.

LE PADAT, C’EST UNE SOLUTION !

Le Programme d’appui au développement des attraits touristiques (PADAT) a été mis en place en avril 2013 suite à un besoin identifié par le ministère du Tourisme. Les analyses de l’époque démontraient que les entreprises avaient des difficultés à se faire financer, alors que les besoins étaient réels.

Le PADAT a pour objectif d’apporter des solutions financières plus souples et plus avantageuses qu’une banque. Il ne s’agit pas de subventions, mais de prêts dédiés au secteur touristique et plus spécifiquement pour les attraits touristiques tels que les spas ou les stations de ski, par exemple. Administrés par Investissement Québec pour le compte de Tourisme Québec, les prêts octroyés couvrent jusqu’à 60% des coûts admissibles du projet. Un bon moyen de vous lancer dans de nouveaux projets (rénovation, création, diversification des activités, etc.).

QUELLE DIFFÉRENCE AVEC UNE BANQUE?

Le programme est normé par le gouvernement, le taux est donc avantageux. En moyenne, le taux d’intérêt appliqué est de 2,7% (prime rate) plus un écart de taux selon le risque, allant de +0,5 % à +3,25 % (le taux maximal serait donc de 5,95% pour les dossiers plus à risques). « On gère un dossier comme une institution bancaire, sauf que les conditions commerciales (taux, frais de gestion et de remboursement) sont plus avantageuses et en général on va prendre plus de risques. Par exemple, on fait des prêts commerciaux pouvant aller jusqu’à 20 ans», affirme Benoit Deshaies. Selon lui, le programme vise à soutenir les porteurs de projets générant un volume de tourisme additionnel, des emplois liés à ce volume de tourisme additionnel.  

LE BILAN

Les résultats sont satisfaisants, d’après Benoit Deshaies. « L’outil bâti a bien répondu aux besoins. Nous avons reçu 215 projets potentiels en provenance de partout au Québec, mais seulement 62 ont été jugés éligibles et ont déposé une demande au programme et 59 ont reçu un avis sectoriel positif. Finalement, 54 ont reçu ou recevront avec une offre financière. 221 M$ ont été investi au total dans l’économie touristique du Québec grâce à l’impulsion d’Investissement Québec. Pour chaque dollar qu’on a investi, on a reçu environ 5$. C’est un programme rentable pour tout le monde », a-t-il déclaré.

Qui en a profité ?

Jusqu'à maintenant, 54 entreprises touristiques ont profité du PADAT, dont Voiles en Voiles dans le Vieux-Montréal, la station de ski du Mont Orford et le Musée Louis-Cyr à St-Jean-de-Matha. 

ENTREPRISES ADMISSIBLES

Le programme s'adresse aux entreprises existantes à maturité ou en croissance dans l'industrie du secteur touristique provenant de toutes les régions du Québec :

  • entreprises à but lucratif;
  • entreprises coopératives;
  • organismes à but non lucratif (OBNL).

* Les entreprises en démarrage, les municipalités et les sociétés d’État sont exclues.

PROJETS ADMISSIBLES

Les projets admissibles doivent avoir pour objectif de :

  • augmenter le potentiel d’attraction des régions par une densification et une diversification de l’offre touristique liées notamment au tourisme culturel, événementiel, hivernal, de nature et d’aventure, d’affaires et de congrès;
  • renforcer les portes d’entrée que sont Québec et Montréal en complémentarité de l’offre existante et contribuer à la mise en valeur de la porte d’entrée de l’Outaouais;
  • mettre en valeur le fleuve Saint-Laurent dans le but d’en faire une icône de calibre international;
  • favoriser l’essor du tourisme nordique.

Vous devrez soumettre un projet d’investissement global de minimum 220 000$ pour être éligible à ce programme.

COMMENT ÇA MARCHE?


DES CHANGEMENTS DANS LES CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ SONT À VENIR

Ce programme continue mais avec quelques changements majeurs. Dans quelques semaines, l’hébergement et l’agrotourisme vont être admissibles au programme. « Cela va beaucoup simplifier les choses en permettant notamment aux régions de renouveler leur parc hôtelier. Il n’y aura plus d’excuses pour ne pas le faire », précise Benoit Deshaies.

CONTACT :

Si vous souhaitez des renseignements sur le programme PADAT, contactez Benoit Deshaies à benoit.deshaies@invest-quebec.com

Par Gwendoline Duval, TourismExpress

Twitter

Nominations

Fairmont Le Reine Elizabeth

Fairmont Le Reine Elizabeth est fier d’annoncer la nomination suivante:

Cynthia St-Louis au poste de Déléguée commerciale régionale, marché international depuis le 27 juin 2017. Cynthia se joint à nous fort d’une expérience de plus de 10 ans dans les domaines du tourisme et de l’hôtellerie. Elle a détenu jusqu’à récemment avec succès le poste de Gestionnaire, ventes de réunions et congrès, marché international chez Tourisme Montréal. Cynthia a occupé différents autres postes au sein de son parcours, tels que réceptionniste à l’Auberge Le Jardin d’Antoine, coordonnatrice des ventes et marketing au Delta Centre-Ville et Chargée de projets, Ventes réunions et congrès – Marché international chez Tourisme Montréal.

Voir toutes les nominations