Elisabeth Farinacci: briller de tous ses feux

Festivals et évènements · · Commenter

De toute évidence, Elisabeth Farinacci ne semble pas être femme à faire les choses à moitié. Ainsi, après avoir accepté en début d'année de prendre les rênes des Grands Feux Loto-Québec, s'est-elle inscrite à un cours d'artificier, histoire de bien saisir les rouages d'un spectacle pyrotechnique. «J'avais besoin de comprendre», glisse-t-elle.

La relation entre les Grands Feux et la Marseillaise d'origine tient de «l'histoire d'amour». Mais comme c'est parfois le cas avec une longue relation de couple, il a fallu ranimer la flamme, explique-t-elle. «Une sorte de reconquête» s'imposait entre la population et les Grands Feux.

Dès son arrivée, elle considère essentiel de revoir l'image des Grands Feux, qui avaient «perdu leur âme». Le lien avec la population semblait «très superficiel», explique-t-elle. «Il fallait accroître leur notoriété, les remettre sur la map afin qu'ils deviennent incontournables.»

L'effort a été gigantesque - «J'ai fait en six mois ce que j'avais fait en deux ans au 400e» - et les chapeaux, nombreux à porter, mais en fin de compte, le résultat a été au rendez-vous, lance-t-elle fièrement. «C'était la condition sine qua non pour que ça marche», ajoute Mme Farinacci, soulignant au passage l'implication des membres de son équipe, la gestionnaire d'événements Karen Vallée, le directeur des opérations maritimes Richard Hébert, le metteur en scène Richard Aubé et le conseiller artistique Nicolas Bégin.

Lire l'article complet

Source: Le Soleil

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 20 JANVIER 2020

  • Station touristique Stoneham et le Mont-Sainte-Anne - Emma-Jeanne Bouchard
  • Musée régional de la Côte-Nord - Katy Langlais
  • Freeman Audiovisuel Canada - James Kozukan

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations