Deux ministres pour le dossier autochtone

Gouvernements · · Commenter

Ce qui ne devait être qu’un exercice pour remplacer une ministre démissionnaire a pris les allures d’une petite révolution dans le dossier autochtone lundi. Le premier ministre Justin Trudeau a profité de son remaniement ministériel, rendu nécessaire par le départ de Judy Foote, pour annoncer qu’il abolissait le ministère des Affaires autochtones et du Nord canadien (AANC) afin de se débarrasser de ses « structures coloniales actuelles ».


 
Le ministère dirigé par Carolyn Bennett sera ainsi scindé en deux. Le poste des Relations Couronne-Autochtones reste entre les mains de Mme Bennett, tandis que Jane Philpott hérite des Services aux Autochtones. Le communiqué de presse de M. Trudeau ne laisse aucun doute sur l’importance qu’il accorde à cette refonte.

« Nous avons l’impression d’avoir poussé la vieille structure de l’AANC aussi loin qu’on le pouvait, a ajouté Justin Trudeau en point de presse lundi. Cette structure n’a pas la capacité de livrer sur la vraie réconciliation et le vrai partenariat dont nous avons besoin. Il est temps de reconnaître que ça nous prend de nouvelles structures. » Des modifications législatives seront nécessaires pour abolir le ministère.
 
C’est donc dire que Mme Bennett s’occupera des enjeux de réconciliation de longue haleine, tandis que Mme Philpott planchera sur les enjeux quotidiens comme l’eau potable ou les soins de santé dans les réserves.

Une partie du mandat de Mme Bennett consistera à mener des consultations « afin de déterminer la meilleure façon de remplacer l’AANC par les deux nouveaux ministères ». Quant à Jane Philpott aux Services aux Autochtones, sa mission est d’en arriver, à terme, à ce que ces services soient livrés par les communautés elles-mêmes et non plus de façon « paternaliste » — dixit M. Trudeau — par Ottawa.

Lire l'article complet

Source: Le Devoir

À lire aussi

Pourquoi le tourisme Autochtone est-il devenu un pilier pour le développement touristique au Québec?

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations