Congrès en intelligence artificielle à Montréal: recettes touristiques estimées 12,7 M$ et 16 800 nuitées...

Tourisme d'affaires · · Commenter

Grâce au travail et à la détermination de James J. Clark, professeur au département de génie électrique et informatique de l’Université McGill et directeur de son Centre for Intelligent Machines, et de Marc-André Gemme de l’équipe du développement des affaires du Palais des congrès de Montréal, 6000 délégués de l’International Conference on Computer Vision (ICCV) de l’IEEE Computer Society convergeront vers Montréal en octobre 2021. Avec 16 800 nuitées prévues dans les hôtels montréalais, ce congrès international d’envergure générera des recettes touristiques estimées à 12,7 M$ pour Montréal et le Québec. Cet événement technologique d’envergure est le 3e congrès associé à l’intelligence artificielle (IA) confirmé par le Palais des congrès au cours des 3 derniers mois seulement, une nouvelle qui confirme l’expertise et le positionnement mondial de la métropole en la matière.

Fier du résultat obtenu après plus d’un an de travail, le professeur Clark mentionnait : « Cette candidature témoigne de l’importance de bien exprimer la plus-value de choisir Montréal pour la tenue de cet événement mondial. J’en profite d’ailleurs pour remercier Marc-André Gemme qui a activement participé à la confirmation de ce congrès en parlant et en convainquant plusieurs participants et électeurs. C’est avec enthousiasme que je continuerai de travailler avec l’équipe du Palais pour les 4 prochaines années afin d’offrir un congrès de grande qualité. Montréal est reconnue pour son expertise de pointe en technologie et la métropole saura profiter de ces échanges qui contribueront à mettre en valeur le dynamisme de son industrie de l’IA et l’excellence de ses centres de recherche ». L’équipe du Palais des congrès de Montréal et de Tourisme Montréal continueront de le soutenir, ainsi que son comité local, dans la planification, la promotion et la réalisation du congrès.

UN SOLIDE COMITÉ DE SOMMITÉS

L’élément incontournable qui a fait pencher la balance en faveur de Montréal est sans contredit la qualité du comité mis sur pied par le professeur Clark, dont la présence a su convaincre les délégués de choisir Montréal. Ceci démontre l’importance de la richesse du programme scientifique dans un congrès dans cette branche spécialisée qu’est la vision par ordinateur (computer vision).

« Montréal accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord et l’intelligence artificielle est une composante de plusieurs grands congrès tournés vers l’avenir. Nous sommes privilégiés d’accueillir ces spécialistes mondiaux et de participer activement à les rassembler au cœur de notre métropole, ce qui contribue à générer d’importantes retombées intellectuelles pour notre ville et province », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. Cette candidature a été rendue possible grâce à l’appui de plusieurs partenaires, incluant le soutien financier de Tourisme Montréal.

MÉTROPOLE RÉPUTÉE EN IA ET TIC

Avec des conférenciers de renommée mondiale, sommités et centres de recherche de pointe, Montréal est un terreau fertile parfait pour développer une programmation scientifique et professionnelle de choix pour les délégués de l’ICCV. En effet, la grande région montréalaise profite du soutien de quatre universités et compte plusieurs centres de recherche fondamentale et appliquée sur la vision par ordinateur et l'apprentissage automatique et forme la prochaine génération d’ingénieurs et de scientifiques de la vision. Parmi ceux-ci, on retrouve le Centre for Intelligent Machines de l’Université McGill, un groupe de recherche interdépartemental fondé en 1985 pour faciliter et promouvoir la recherche sur les systèmes intelligents.

La métropole compte également sur l’expertise réputée de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA) et l’Institut de valorisation des données (Ivado) de l’Université de Montréal, le Laboratoire d’imagerie, de vision et d’intelligence artificielle (LIVIA) de l’École de Technologie Supérieure (ÉTS), le Centre for Pattern Recognition and Machine Intelligence (CENPARMI) de l’Université Concordia et le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM).

VILLE DE CONGRÈS

Montréal est la ville qui accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord, selon le classement publié par l’International Congress and Convention Association. Finaliste au prix du Meilleur centre de congrès au monde (AIPC) et détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal compte sur l’engagement des sommités de différents secteurs et leur apporte son expérience et son soutien, favorisant ainsi le rayonnement international d’une industrie en constante évolution.


À propos du Palais des congrès de Montréal

Le Palais des congrès de Montréal a pour mission de solliciter et d’accueillir des congrès, des expositions, des conférences, des réunions et d'autres événements et génère d’importantes recettes touristiques et intellectuelles pour Montréal et le Québec tout en contribuant au rayonnement de Montréal à titre de destination de premier plan.

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations