Ce n'est pas parce que c'est tendance que c'est pertinent

Techno, International · · Commenter

La disparition officielle de la plateforme Google+ la semaine dernière m’a porté à réfléchir sur cette vilaine habitude qu’on a parfois, souvent, trop souvent même… à chercher la prochaine tendance à intégrer dans nos pratiques de communications marketing.

Vous vous rappelez la folie Pokémon Go? Et pour les moins jeunes, ça vous dit quelque chose Second Life? Et si je vous dis Ello? Ou encore MySpace? Toutes des plateformes qui ont eu leur moment de gloire, certaines plus éphémères que d’autres, on s’entend… Quant à Google+, je me souviens en 2011 qu’on la présentait comme la plateforme “Facebook-killer” qui allait ainsi déloger la star émergente qu’était alors Facebook!

Il est normal et même souhaitable d’être curieux, de vouloir surfer sur les tendances de l’heure et de chercher à être parmi les premiers à assurer une présence dynamique sur un outil de communication qui sera peut-être le prochain Facebook

La ligne est néanmoins très fine entre ce souci d’être à l’affût et le risque de basculer dans des initiatives futiles demandant temps et efforts, tant sur le plan financier que humain, surtout dans un contexte où l’on peine déjà à bien répondre et communiquer sur les plateformes actuelles.

FACEBOOK, HAS BEEN?

Cette réflexion, je l’ai bien sûr depuis quelques temps, alors qu’on voit Instagram devenir la coqueluche des médias sociaux – et des entreprises cherchant à entretenir la conversation avec leur communauté – pendant que Facebook subit une véritable perte de vitesse continue depuis maintenant 18 mois.

Est-ce à dire que Facebook n’est dorénavant qu’une perte de temps et d’argent? Attention aux raccourcis. Je vous invite d’abord à relire l’article de Cédric Chabry, faisant suite aux dernières ET14 à Pau, l’automne dernier: Facebook : Stop ou Encore?

Si votre auditoire-cible est constitué principalement de jeunes de moins de 25 ans, on peut effectivement douter de la pertinence de Facebook. Instagram, voire même Snapchat ou Twitch seraient potentiellement de meilleures options.

Mais sinon, étude après étude démontrent que Facebook garde encore le haut du pavé quand il est question de médias sociaux les plus populaires, au Québec comme en France. La plateforme continue de jouer un rôle pour initier la discussion et motiver une communauté de gens et d’intérêts, en éduquant, en inspirant et en montrant des expériences via les contenus publiés.

Lire la suite

Source: e-tourisme.info

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 20 mai 2019

  • Tourisme Baie-James - Isabelle Milord
  • Groupe Voyages Québec - Angelina Miconiatis
  • Alliance de l’industrie touristique du Québec - Jean-Philippe Bastien, Catherine Blanchette, Manon Blanchet, Anne-Hélène Couturier
  • Raymond Chabot Grant Thorton - Véronique Boucher

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations