Budget du Québec 2017 - Les restaurateurs commencent à perdre patience

Restauration, Gouvernements · · Commenter

Même si elle note dans le Plan économique déposé aujourd’hui l’objectif du gouvernement du Québec de « déployer un plan de modernisation de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) » dès cette année, l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) ne peut qu’exprimer sa frustration en constatant par ailleurs, l’absence de mesures importantes menant à une véritable réforme des lois et des règlements touchant la vente et le service des boissons alcooliques au Québec.

« Au train où vont les choses, le dépoussiérage de la Loi sur les permis d’alcool et de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques, revendiqué par le secteur de la restauration depuis le début des années 2000, mettra cinquante ans à se concrétiser, a réagi le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ, M. François Meunier. L’actuel encadrement législatif et réglementaire date de Mathusalem. Il freine le développement et l’innovation de l’industrie québécoise de la restauration, qui procure de l’emploi à plus de 210 000 personnes et cela, dans toutes les régions du Québec. Le plan gouvernemental doit faire plus que renforcer “les capacités de la RACJ (…) afin d’offrir un encadrement mieux adapté aux boissons alcooliques” comme on l’a écrit dans les documents budgétaires », ajoute M. Meunier.

Le regroupement de gestionnaires de restaurants fait remarquer que deux mesures annoncées dans le budget de 2015, soit celle de mettre en place un permis unique par restaurant pour la vente d’alcool peu importe le nombre de pièces et une autre, permettant à la RACJ d’imposer des sanctions administratives plutôt que de suspendre le permis d’alcool d’un titulaire lorsque certaines infractions à la Loi sont constatées, ont mis un an avant d’être adoptées et ne sont toujours pas en vigueur.

Pour les restaurateurs, il faut non seulement aller plus vite, il faut aussi aller plus loin. Permettre notamment aux restaurants de vendre de l’alcool sans nécessairement servir un repas, autoriser la présence de mineurs sur une terrasse après 20 h, ou encore éliminer l’obligation pour un titulaire de détenir dans son établissement uniquement des bouteilles de boissons alcooliques sur lesquelles est apposé un timbre de droit, sont au nombre de leurs revendications.

Plus important regroupement de l’industrie de la restauration au Québec créé en 1938, l’ARQ réunit près de 5 500 membres ayant réalisé en 2016 environ 6 milliards de dollars de ventes, soit environ la moitié du total des recettes de toute l’industrie de la restauration au Québec.

Source: ARQ

Twitter

Nominations

Groupe Germain Hôtels

Groupe Germain Hôtels a le plaisir d’annoncer de réjouissantes nominations au sein de son organisation. L’entreprise canadienne en pleine croissance d’un océan à l’autre est fière de compter sur de talentueux professionnels résolus à faire rayonner plus que jamais la bannière des Hôtels Le Germain et des Hôtels Alt.

Monique Strouvens, vice-présidente des ventes et du marketing: Diplômée en tourisme, Monique se passionne pour les tendances et les nouvelles technologies qui façonnent l’industrie du voyage. Ses 30 années d’expérience dans le domaine de l’hôtellerie font d’elle une véritable leader. Elle s’est jointe à Groupe Germain Hôtels à l’hiver 2017 pour y chapeauter les activités de promotion, de vente, de distribution et de marketing afin de maximiser la croissance de l’entreprise dans le marché.

Christina Baldassare, directrice du marketing: Christina est une gestionnaire en marketing aguerrie qui possède plus de 15 ans d’expérience dans les domaines du développement et de la gestion de produits et de marques. Son expertise en développement des affaires, communication, marketing, créativité média et organisation d’événements fait d’elle une précieuse ressource pour Groupe Germain Hôtels. Christina est responsable d’élaborer et de mettre en œuvre la stratégie marketing de l’ensemble du Groupe afin de positionner favorablement ses bannières. Elle supervise notamment les campagnes publicitaires et la conception de divers outils promotionnels.

Marie Pier Germain, directrice des opérations: Bachelière en génie mécanique et détentrice d’une maîtrise du programme EMBA HEC-McGill, Marie Pier est un membre actif de l’entreprise familiale depuis 2006. Elle a débuté sa carrière à Calgary lors de la réalisation du complexe immobilier de l’Hôtel Le Germain en assumant des rôles clés pour la réussite du projet. Au cours des années suivantes, elle a géré les équipes d’architectes, de designers et d’ingénieurs chargées de la construction et de la rénovation des hôtels de l’entreprise, puis a pris la barre de l’Hôtel Alt Montréal en 2015 comme directrice générale. Aujourd’hui directrice des opérations, elle gère les établissements situés dans la grande région de Montréal en plus de veiller au design et à l’architecture des hôtels en construction.

Julie Brisebois, directrice générale, Hôtel Alt Montréal: Cette passionnée du service à la clientèle évolue dans l’industrie hôtelière depuis 2004. Elle a fait ses premières armes à l’Hôtel Le Germain Montréal avant de prendre la direction générale de l’Hôtel Alt Quartier DIX30, à Brossard, puis celle de l’Hôtel Alt Montréal dès l’ouverture de celui-ci en 2014. En 2016, Julie a mis le cap sur Ottawa afin de gérer l’ouverture du tout nouvel Hôtel Alt, puis en assurer avec brio la direction générale. Un an plus tard, elle reprend donc la barre de l’Hôtel Alt Montréal en succédant à Marie Pier Germain.

Jean Philip Dupré, directeur général, Hôtel Alt Ottawa: Bachelier en relations industrielles, Jean Philip s’est bâti une solide expérience en gestion des opérations et en formation dans le secteur de la vente au détail avant de se lancer en hôtellerie, où il a rapidement gravi les échelons. Il s’est joint à Groupe Germain Hôtels en 2015 en intégrant l’équipe chargée de l’ouverture de l’Hôtel Alt Winnipeg à titre de directeur de l’entretien ménager. Par la suite, il a successivement été directeur de l’hébergement à l’Hôtel Alt Winnipeg, directeur des opérations à l’ouverture du Alt Ottawa, puis délégué au développement des affaires de l’Hôtel Alt Winnipeg. Depuis avril 2017, Jean Philip est aux rênes de l’Hôtel Alt Ottawa, rôle qu’il assume avec fierté puisqu’à 27 ans, il est le plus jeune directeur général du Groupe.

Voir toutes les nominations