Bilan statistiques 2016 - APCQ

Associations, Tourisme d'affaires · · Commenter

Avec un apport de plus de 268 000 000 $ effectué par la clientèle d'affaires, l'analyse des données 2016 vient confirmer l’importance économique du tourisme d'affaires au Québec. Ainsi, un total de 2 958 congrès et événements se sont déroulés en 2016 sur l’ensemble du territoire québécois. Ceci veut dire que chaque jour, il se tient en moyenne huit (8) événements d’importance en tourisme d’affaires au Québec. Sur une base annuelle, ces activités ont totalisé 567 833 nuitées soit, 10 920 nuitées par semaine !

Rappelons que le tourisme d’affaires se définit comme le secteur d'activité économique caractérisé par les déplacements professionnels et les voyages d'affaires effectués dans le cadre d'événements d'entreprises, d'événements pour activités de formation et d'information et d'événements pour activités commerciales ou d'entreprises, se jumelant aux activités et aux services offerts par les intervenants du domaine du voyage d'agrément.

M. Steeve Gagné, président et responsable du comité Statistiques de l’APCQ: « Il faut comprendre que les résultats de cette année marquent une rupture avec la façon dont nous comptabilisions nos données. Notre organisation s’est vu attribuer par le ministère du Tourisme le statut d’association sectorielle (ATS). Ceci a impliqué plusieurs transformations notamment dans les moyens pris pour donner le portrait sectoriel global du tourisme d’affaires au Québec. En 2016, nous avons comptabilisé l’ensemble des activités d’importance de 40 nuitées et plus qui se sont tenues tant dans le réseau traditionnel de l’APCQ que dans les deux portes d’entrée que sont Montréal et Québec. Et le tableau sectoriel va encore changer au fil des prochaines années car l’ensemble de tous les indicateurs de performances restent à être identifiés. À ce sujet, le ministère devrait annoncer sous peu la mise en route du groupe de travail mixte en tourisme d’affaires qui devrait, entre autres, se pencher sur ces considérants méthodologiques. » 

LE PORTRAIT RÉGIONAL

Sur l’ensemble du réseau régional de l’APCQ, la performance économique 2016 est des plus significatives avec 2 123 congrès et événements, 363 013 nuitées et près de 106 millions en dépenses touristiques. La compilation permet aussi d’obtenir le portrait typique d’une activité se tenant en région : celle-ci a une durée de 3 jours, génère 154 nuitées pour une dépense moyenne de 50 000 $.

L’APCQ compile les statistiques sur la tenue d’événements et de congrès dans les régions de ses membres depuis 1996 et cette masse de données constitue sans doute la plus importante source d’information sur le tourisme d’affaires au Québec. Cette intelligence de marché est possible grâce à la collaboration de ses membres qui sont tous dévoués au développement de leur secteur d’activité.

En 2016, les données régionales ont été recueillies auprès de 30 destinations : Alma-Lac-St-Jean, Beauce, Beauharnois-Salaberry, Bromont, Carleton-sur-Mer, Charlevoix, Drummondville, Gatineau-Outaouais, Granby, Îles de la Madeleine, Lanaudière, Laurentides, Laval, Lévis, Longueuil, Maskinongé, Matane, Memphrémagog, Nicolet-Yamaska, Rimouski, Rivière-du-Loup, Saguenay, Saint-Hyacinthe, Saint-Jean-sur-Richelieu, Shawinigan, Sherbrooke, Mont-Tremblant, Trois-Rivières, Vaudreuil-Soulanges et Victoriaville. Le calcul de la dépense touristique est basé sur le concept de « nuitée ». Celui-ci équivaut à la location d’une chambre pendant une nuit auquel sont ajoutées les dépenses connexes et habituelles pour répondre aux besoins de ce segment de marché.

UN SECTEUR EN TRANSFORMATION

Le tourisme d’affaires est un secteur économique en constante transformation à l’intérieur duquel les entreprises doivent savoir suivre l’évolution de leurs clientèles sur de longs cycles. En effet, il est dans les habitudes des organisateurs de congrès et de réunions de déplacer leur activité d’une région à l’autre ou d’un pays à l’autre. « La compétition entre les différents joueurs de l’industrie est très forte et chaque année on voit apparaître de nouvelles infrastructures qui viennent augmenter l’offre. En qualité d'association touristique sectorielle (ATS), l'APCQ s'efforce de colliger un maximum d’information sur le secteur en appuyant sa base de données sur des indicateurs solides. Nous sommes aussi très fiers d’avoir inculqué une culture de coopétition entre tous nos membres. Celle-ci nous permet de mieux répondre à leurs besoins tout en positionnant les membres du réseau de l‘APCQ auprès des clients en tant que leaders dans leur domaine. Ce qui est somme toute, la meilleure des stratégies de consolidation et de développement de notre industrie!  » d’affirmer Madame Ginette Bardou, directrice générale de l’organisme.

« Bien que les changements méthodologiques ne permettent pas de comparer les données 2016 avec celles de 2015, nous sommes à même de constater qu’il y a eu une progression, notamment au niveau du nombre de congrès. J’aimerais revenir sur l’importance de cette activité économique pour les régions. En fait, le tourisme d’affaires en région vient souvent faire la différence en permettant aux entreprises d’atteindre une bonne rentabilité en dehors de la période classique du tourisme d'agrément. Ceci permet aux entreprises de faire les nécessaires et constantes mises à niveau de leurs infrastructures et de bonifier la formation de leur personnel. En région tout comme dans les grands centres, l’obligation de la qualité est le nerf de la guerre! » de conclure M. Gagné.

Source: APCQ


À propos de l'APCQ

L’APCQ regroupe plus de 135 organismes et intervenants qualifiés connaissant parfaitement le marché des congrès de leurs régions respectives. Ces professionnels en tourisme d'affaires sont les premiers conseillers auprès desquels le planificateur trouve gratuitement du soutien pour l'organisation de ses événements. Utiliser la force du réseau de l'APCQ, c'est faire le tour du Québec et maximiser la réussite de tout événement ! Consultez le site www.congres.com pour plus de détails.

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations