Baleines noires - l'ACSL appelle à une stratégie d'intervention pour 2018

Transports, International · · Commenter

L’Association des croisières du Saint-Laurent (ACSL) tient à souligner qu’elle comprend et soutient la mesure de réduction de vitesse des navires dans le Golfe du Saint-Laurent visant à protéger les baleines noires.

Cette mesure rendue nécessaire pour éviter que le nombre de décès des baleines noires s’alourdisse aura cette année un impact important sur les résultats de l’industrie des croisières internationales pour la grande région Canada Nouvelle-Angleterre. À ce jour, 16 annulations ont été confirmées dans trois ports du Saint-Laurent, le port d’escale le plus touché étant celui de Gaspé.

Afin de préparer au mieux la prochaine saison

  • L’ACSL souhaite que la mesure prise par Transport Canada et Pêches et Océans Canada fasse l’objet d’une analyse complète au terme de cette saison afin de mettre en place, dans un délai raisonnable, une stratégie d’intervention pour 2018. « Bon nombre de compagnies de croisière ont dû malheureusement modifier leur itinéraire pour respecter leur date d’arrivée à leur destination finale. Elles sont les premières à regretter d’avoir dû écourter, voire supprimer, certaines escales et souhaitent disposer d’informations précises pour pouvoir organiser leurs itinéraires dans les années à venir au mieux des intérêts de leurs passagers et des ports d’escale », déclare Tony Boemi, président de l’ACSL.
  • À cet égard, l'ACSL participe activement aux discussions en cours avec les autorités gouvernementales et les partenaires de l'industrie afin de trouver des solutions pour concilier à la fois les intérêts économiques de l'industrie touristique et la protection de l'espèce. « La présence de baleines noires est une indication de la grande richesse des eaux du Golfe du Saint-Laurent et notre industrie touristique est privilégiée de partager ces mêmes eaux. Nous croyons que l'industrie des croisières peut à la fois prospérer tout en étant un modèle de conservation si tous les acteurs sont consultés et impliqués », souligne M. Boemi.

C’est le cas notamment en Alaska où une mesure de conservation simple mais efficace a été mise en place. Cette mesure consiste à poster des observateurs sur la proue des navires afin de repérer les mammifères marins et de modifier, au besoin, la vitesse ou la course des navires. Au Québec, le Réseau d’observation des mammifères marins, le ROMM, en collaboration avec l’Alliance Verte, pourrait notamment jouer un rôle clé dans l’élaboration de solutions avec la participation de l’industrie maritime. Un tel programme de formation des équipages à l’observation des baleines est déjà en place pour plusieurs navires marchands et de passagers sur le Saint-Laurent.


À propos de l’ACSL

L’Association des croisières du Saint-Laurent est une association sectorielle regroupant neuf escales le long du fleuve Saint-Laurent. Sa mission est de contribuer à la croissance du marché des croisières au Québec et de la destination Canada Nouvelle-Angleterre en offrant des services de commercialisation et de développement à ses membres. L’ACSL est soutenue par ses partenaires Tourisme Québec, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et Développement économique Canada. 

Twitter

Nominations

Bruno Leclaire nommé chef de la direction des systèmes d'information de Transat

Transat annonce la nomination de Bruno Leclaire au poste de chef de la direction des systèmes d'information (DSI) et des solutions numériques, avec effet le 1er novembre. M. Leclaire succèdera à Michel Bellefeuille, qui occupait cette fonction depuis huit ans et qui prendra une retraite active le 31 décembre prochain.

Bruno Leclaire s'est joint à Transat en 2015 en tant que vice-président, Commerce électronique et chef, Solutions numériques. À ce titre, il est en charge de la stratégie numérique de Transat, y compris la distribution en ligne B2C, la gestion de la relation client (CRM), le marketing en ligne et la mobilité. Le cumul de ses fonctions actuelles et de ses nouvelles responsabilités à la DSI amènera M. Leclaire à piloter l'ensemble des grands projets technologiques de la Société.

Après avoir co-fondé Jobboom en 2000, Bruno Leclaire a occupé divers postes de direction, notamment chez Transcontinental et Québecor Média, ce qui lui a permis de développer une vaste expérience en technologies numériques et en commerce électronique.

M. Leclaire détient un baccalauréat en technologie de l'information à l'Université de Sherbrooke.

Voir toutes les nominations