Airbnb fait-il augmenter le prix des loyers de Montréal?

Hébergement, Distribution · · Commenter

Quel est l'endroit au pays où il y a le plus de « logements Airbnb » ? Le centre-ville de Montréal. Des trois plus grandes villes du pays, c'est dans la métropole québécoise que la présence d'Airbnb aurait le plus de répercussions sur le marché locatif et où les locateurs professionnels accapareraient la plus grande partie des revenus, selon une nouvelle étude de l'Université McGill. Portrait d'un phénomène qui pourrait coûter jusqu'à 138 $ de plus par an aux locataires montréalais.

PLUS D'« APPARTEMENTS AIRBNB » À MONTRÉAL QU'À TORONTO

Nombre d'appartements ou de maisons à Montréal loués uniquement sur Airbnb, selon l'étude de David Wachsmuth, professeur à l'École de développement urbain de l'Université McGill, qui a utilisé les données extraites de la firme Airdna. C'est davantage qu'à Toronto. Les « appartements Airbnb » sont concentrés principalement au centre-ville de Montréal (1467 appartements, 30 % des logements Airbnb à Montréal) et dans le Plateau Mont-Royal (1469 appartements, 30 %).

138 $ PAR AN

De combien Airbnb gonfle-t-il les loyers à Montréal ? L'étude de l'Université McGill, qui sera publiée officiellement la semaine prochaine, ne répond pas précisément à cette question. Mais une étude américaine réalisée par des professeurs de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et de la University of Southern California (USC) publiée le mois dernier concluait que chaque hausse de 10 % des annonces d'Airbnb dans une ville se traduisait par une hausse de 0,39 % du prix des loyers (il s'agit de conclusions préliminaires, l'étude devant être évaluée par d'autres économistes).

Depuis un an, le nombre d'annonces Airbnb à Montréal a augmenté de 39 %, ce qui voudrait dire une hausse de 2,3 % du prix des loyers. Sur un loyer moyen de 767 $ par mois, cela donne une estimation de 11,51 $ par mois, soit 138 $ par an. Airbnb conteste les deux études sur lesquelles s'appuient ces calculs.

Lire l'article complet

Source: La Presse

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations