Airbnb.com face à ses détracteurs

Hébergement · · Commenter

Accusation d'évasion fiscale, pression contre la location courte durée, détournement du logo : Airbnb est attaqué sur différents fronts. Le point sur les griefs et la ligne de défense du groupe.

C’est BFM Business qui a critiqué Airbnb pour ses pratiques d'optimisation fiscale. L’icône de l’économie collaborative use avantageusement de la fiscalité irlandaise, et s’acquitte en France d’impôts "ridicules", soit 97 692 euros en 2013, selon la chaîne d'informations économiques.

Optimisation fiscale

L’entreprise californienne, qui a déclaré en France 3,426M€ de chiffre d’affaires et 216 700€ de résultat net en 2013, verse-t-elle dans l’optimisation fiscale comme d’autres géants du web ? "Nous payons nos impôts dans les pays où nous opérons", nous a répondu Emmanuelle Flahault-Franc, porte-parole d’Airbnb.com en France.

Le site, qui prélève des commissions à la fois auprès des hébergeurs et des locataires, reconnaît toutefois le changement suivant : depuis le mois d’avril, les voyageurs et les logements sont enregistrés auprès d'Airbnb Ireland, qui coiffe la filiale de "promotion" Airbnb France, et dépend de l'américaine Airbnb Inc., immatriculée au Delaware, un Etat connu pour son avantageuse fiscalité. Les loyers ne sont a priori pas versés dans l'Hexagone. Des sommes considérables échappent ainsi au fisc. Lire la suite.

Source: L'Écho Touristique

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 15 juillet 2019

  • Cache du Domaine & Centre de congrès de Thetford - Annie Dumont
  • Centre de Congrès et le Four Points by Sheraton de Lévis - Andrée Gilbert
  • Les hôtels Versailles - Ana Gabriela Garzona
  • Le Méridien Versailles & Château Versailles - Derek Lee
  • Le Mount Stephen - Massimo Urzillo
  • Musée régional de la Côte-Nord - Johane Bergeron

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations