Aéroports de Montréal: résultats au 30 septembre 2017

Transports · · Commenter

Aéroports de Montréal  a annoncé ses résultats d'exploitation consolidés pour les périodes de trois et de neuf mois terminés le 30 septembre 2017. Ces résultats sont accompagnés de données sur le trafic de passagers de l'aéroport international Montréal-Trudeau.

FAITS SAILLANTS

Par rapport aux périodes correspondantes l'an dernier, le nombre de passagers à Montréal-Trudeau a franchi un nouveau cap en 2017, soit 5,5 millions au troisième trimestre, en hausse de 10,3 %, et 14,0 millions pour les neuf premiers mois de 2017, en hausse de 9,4 %. Les trois secteurs - domestique, transfrontalier et international - ont tous contribué à la croissance soutenue observée.

Le BAIIA (l'excédent des produits par rapport aux charges avant charges financières, impôts et amortissement des immobilisations) s'est établi à 93,7 millions $ pour le troisième trimestre 2017, en hausse de 12,8 millions $ ou 15,8 % par rapport à 2016. Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, le BAIIA s'est chiffré à 221,7 millions $, en hausse de 21,4 millions $ ou 10,7 % par rapport à la période correspondante de 2016.

Les investissements en capital de la Société ont atteint 73,8 millions $ au cours du troisième trimestre 2017 et 164,3 millions $ pour les neuf premiers mois de 2017 (84,7 millions $ et 178,8 millions $, respectivement en 2016). Les investissements dans les aéroports ont été financés par les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, y compris les frais d'améliorations aéroportuaires.

RÉSULTATS FINANCIERS

Les produits consolidés se sont élevés à 166,1 millions $ pour le troisième trimestre 2017, une augmentation de 17,3 millions $ ou 11,6 % par rapport à la même période en 2016. Les produits cumulés au 30 septembre 2017 ont progressé de 37,2 millions $ ou 9,2 %, passant de 402,2 millions $ à 439,4 millions $ en 2017. Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation du trafic de passagers, aux activités des transporteurs et à l'accroissement des revenus tirés des activités commerciales.

Les charges d'exploitation pour le trimestre en revue ont atteint 44,6 millions $, une augmentation de 3,4 millions $ ou 8,3 % par rapport à la même période de 2016. Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2017, les charges d'exploitation ont augmenté de 11,7 millions $ ou 9,1 %, passant de 128,0 millions $ à 139,7 millions $. Cette variation s'explique par la hausse des frais opérationnels dont ceux liés à la mise en service de l'agrandissement de la jetée internationale en mai 2016, à l'amélioration des services aux arrivées internationales, y compris l'ouverture d'un nouveau centre de correspondance, aux conditions hivernales et aux mesures de sûreté.

Les transferts aux gouvernements (paiements versés en remplacement d'impôts aux municipalités [PERI] et loyer à Transports Canada) ont atteint 27,8 millions $ pour le troisième trimestre de 2017 et 78,0 millions $ pour les neuf premiers mois de 2017 (26,7 millions $ et 73,9 millions, respectivement en 2016), représentant près de 18 % des revenus totaux de la Société.

L'amortissement des immobilisations s'est élevé à 36,3 millions $ pour le trimestre, ce qui représente une hausse de 5,6 millions $ ou 18,2 % par rapport à la même période en 2016. Pour la période terminée le 30 septembre 2017, l'amortissement a atteint 101,6 millions $, en hausse de 12,5 millions $ ou 14,0 % par rapport à l'année 2016. Cette hausse résulte principalement de la mise en service de projets complétés au cours de 2016, notamment l'agrandissement de la jetée internationale en mai 2016.

Les charges financières sont passées à 25,8 millions $ pour le trimestre en revue, soit une hausse de 0,7 million $ ou 2,8 %. Les charges financières cumulées au 30 septembre 2017 ont augmenté de 3,2 millions $ ou 4,4 % à 76,5 millions $. Cette augmentation s'explique principalement par la hausse des charges financières suite à l'émission de la série d'obligations N en avril 2017.

Le trimestre terminé le 30 septembre 2017 s'est soldé par un excédent des produits par rapport aux charges de 31,6 millions $ comparativement à 25,1 millions $ pour la même période en 2016, soit une hausse de 6,5 millions $ ou de 25,9 %. Au 30 septembre 2017, l'excédent cumulé des produits par rapport aux charges s'est chiffré à 43,6 millions $ comparativement à 37,9 millions $ pour la même période en 2016, une hausse de 5,7 millions $ ou de 15,0 %.

 

 Troisième trimestre

 Cumulé au 30 septembre

 (en millions de dollars)

2017

2016

 Variation (%)

2017

2016

 Variation (%)

 Produits

166,1

148,8

11,6

439,4

402,2

9,2

 Charges d'exploitation

44,6

41,2

8,3

139,7

128,0

9,1

 Paiements versés en remplacement d'impôts aux municipalités (PERI)

9,9

10,8

(8,3)

31,4

31,8

(1,3)

 Loyer à Transports Canada

17,9

15,9

12,6

46,6

42,1

10,7

 Amortissement des immobilisations 

36,3

30,7

18,2

101,6

89,1

14,0

 Charges financières (nettes)

25,8

25,1

2,8

76,5

73,3

4,4

 Total des charges

134,5

123,7

8,7

395,8

364,3

8,6

 Excédent des produits par rapport aux charges

31,6

25,1

25,9

43,6

37,9

15,0

 BAIIA

93,7

80,9

15,8

221,7

200,3

10,7

Le BAIIA est une mesure financière n'ayant pas de sens prescrit par les Normes internationales d'information financière (« IFRS »). Il est donc peu probable que l'on puisse le comparer avec des mesures du même type présentées dans des sociétés autres que des aéroports. Le BAIIA est défini par la Société comme étant l'excédent des produits par rapport aux charges avant charges financières, impôts et amortissement des immobilisations. Ce dernier est utilisé par la direction comme indicateur pour évaluer la performance opérationnelle. Le BAIIA a pour objet d'apporter de l'information supplémentaire et ne devrait pas remplacer d'autres mesures du rendement préparées en vertu des IFRS.

TRAFIC DE PASSAGERS

Au cours du troisième trimestre 2017, le trafic passagers total à Montréal-Trudeau a augmenté de 10,3 % pour se chiffrer à 5,5 millions. Le trafic international est en hausse de 13,5 %, le domestique a crû de 8,6 %, tandis que le transfrontalier (États-Unis) affiche une croissance de 7,1 % par rapport au même trimestre l'an dernier.

TRAFIC PASSAGERS TOTAL*

 

                                           Aéroports de Montréal ('000)

 

2017

2016

       Variation

Janvier

1 348,0

1 261,5

6,9 %

Février

1 261,7

1 225,2

3,0 %

Mars

1 489,5

1 370,3

8,7 %

Total

4 099,2

3 856,9

6,3%

Avril

Mai

Juin

1 449,4

1 409,4

1 598,9

1 238,7

1 313,2

1 448,3

17,0 %

7,3%

10,4%

Total

4 457,7

4 000,1

11,4%

Juillet

Août

Septembre

1 914,6

1 971,4

1 584,1

1 718,3

1 771,5

1 471,0

11,4 %

11,3 %

7,7 %

Total

5 470,1

4 960,8

10,3%

*Note : Le trafic passagers total inclut les passagers payants et non payants et la variation est basée sur les chiffres détaillés non arrondis. 

Source : Aéroports de Montréal


À propos d'Aéroports de Montréal

Aéroports de Montréal est l'autorité aéroportuaire du Grand Montréal responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement de l'aéroport international Montréal-Trudeau et du parc aéronautique et industriel de Mirabel. La société emploie 625 personnes.

Pour de plus amples renseignements sur Aéroports de Montréal et ses activités, consultez notre site WEB Aéroports de Montréal .

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations